DE DIETRICH : Plus de 300 ans d’histoire

DE DIETRICH : Plus de 300 ans d’histoire

De Dietrich Process Systems fournit des équipements, des systèmes et des services pour l’industrie chimique et pharmaceutique, dont plus de 90% hors de France. Depuis quelques années, l’entreprise familiale étend ses activités dans la chimie du végétal.

L’entreprise, toujours contrôlée par la famille De Dietrich, est probablement l’une des plus anciennes de France. C’est en 1684 que Johann Dietrich, alors banquier, rachète la forge de Jaegerthal en Alsace. Dietrich et ses successeurs relancent les activités en fabriquant des produits métallurgiques de qualité et en gagnant de nouveaux clients, dont les rois de France. Jean De Dietrich, anobli par Louis XV en 1761, constitue un véritable groupe industriel en créant de nouvelles fonderies à Reichshoffen, Niederbronn. Il rachète également ses concurrents, à Zinswiller. Créé en 1591, ce dernier est toujours le principal site du groupe !

L’emblème de la marque, le Cor de Chasse, est reconnu officiellement par Louis XVI en 1778. Bien qu’un peu stylisé, il est toujours en vigueur aujourd’hui.

Au milieu du XIXe, l’entreprise se diversifie dans le matériel de chemin de fer, puis dans les équipements sanitaires émaillés fin du XIXème siècle  (baignoires, lavabos, fonte d’ornement…), et enfin dans les équipements émaillés pour l’industrie de la chimie.

Au cours du XXème siècle  , les ventes se développent rapidement et de nouveaux sites industriels sont construits ou rachetés, des filiales sont constituées, en Allemagne, Etats-Unis, Brésil, Corée, Japon, Inde, Singapour, Chine… L’entreprise reprend également des marques emblématiques de l’industrie chimique, telle que Rosemund-Guedu (Suisse) en 1999, et QVF (Allemagne) en 2000.

Entre-temps, de 1992 à 2004, la famille De Dietrich, qui ne contrôlait plus qu’une fraction du capital du groupe De Dietrich a cédé toutes ses autres divisions (électroménager, matériels roulants et appareils ferroviaires, chaudières thermiques), pour ne garder que la division Process Systems, en assurant sa totale indépendance.

Aujourd’hui, De Dietrich Process Systems est présent sur les 5 continents, réalise un chiffre d’affaires annuel de 170 M€, avec près de 1100 collaborateurs.

LES ANECDOTES DE L’HISTOIRE…

Une si longue histoire est nécessairement ponctuée d’anecdotes ! Saviez-vous que le nom De Dietrich est également associé à notre hymne national, ainsi qu’au constructeur automobile Bugatti ?

La Marseillaise :

Le baron de Dietrich est maire de Strasbourg de mars 1790 à août 1792. C’est un ami de La Fayette. C’est à son domicile qu’il demande au capitaine du génie Claude Joseph Rouget de Lisle, en garnison dans sa ville, d’écrire le Chant de l’armée du Rhin, future Marseillaise. Rouget de l’Isle compose ce chant dans la nuit du 24 au 25 avril 1792.

Ettorre Bugatti :

En 1902 la société alsacienne De Dietrich recrute Ettorre Bugatti, alors âgé de 21 ans, comme associé pour concevoir des voitures au côté du pionnier du secteur, Amédée Bollée et d’Émile Mathis pour la commercialisation. La société Dietrich Bugatti s’installe à Reichshoffen à 50 km au nord de Strasbourg en Alsace. Il améliore sa Bugatti Type 2 puis conçoit et produit les Dietrich Bugatti Type 3, Type 4, Type 5, Type 6 et Type 7 vendues à environ 100 exemplaires. Dans un reportage sur la famille De Dietrich, il est fait état d’une dispute entre De Dietrich et Ettore Bugatti. De Dietrich lui aurait dit que les voitures que produisait Bugatti n’avaient pas de bons freins, ce à quoi Bugatti aurait répondu « Mes voitures sont faites pour avancer ».

En 1904, De Dietrich abandonne l’industrie automobile…

 

 LE CUBE BUSINESS & DE DIETRICH

Dans sa logique de conquête de nouveaux marchés dans la chimie du végétal, l’implantation de l’entreprise à Grasse a du sens, puisqu’on y trouve les principaux leaders mondiaux de l’industrie des Arômes et Parfums, dont une grande part des ingrédients est transformée à partir de matières premières naturelles.

L’implantation d’un bureau au Cube Business a l’avantage d’être idéalement situé dans l’une des zones d’activités de Grasse, directement auprès des clients du groupe. La facilité d’accès, les services proposés, les possibilités d’aménagement, en font également un point de chute idéal pour recevoir des clients venus de plus loin, ou bien des collègues lors de nombreux déplacements communs.

JACQUES MOULIN, NOUVEAU PRÉSIDENT DU GROUPE DE DIETRICH

Le Conseil de Surveillance du groupe a décidé de nommer Jacques Moulin Président du groupe De Dietrich depuis le 1er mars 2019.

Jacques Moulin, 56 ans, est l’ancien Directeur Général d’Heurtey Petrochem SA, société d’ingénierie internationale spécialisée dans la conception et la fabrication de fours pour l’industrie du raffinage et de la pétrochimie.

Après une formation d’ingénieur en génie chimique et environnemental, complétée d’une année de spécialisation en management à l’École Centrale de Marseille, Jacques Moulin rejoint Foster Wheeler, où il occupe diverses positions couvrant le management de projet, la direction de filiales et la direction des ventes. En 2002, il rejoint, en tant que Directeur Général Adjoint, le groupe Heurtey Petrochem SA. Il participe au développement international du groupe : création des filiales indiennes, roumaines et russes, acquisitions de sociétés et introduction en bourse en 2006.

Angélique SAMSO